Magarsalu

Magarsalu situé à environ 1800 mètres d'altitude est éloigné de toute piste carrossable.

vilage de magarsalu

Le seul moyen d’accès est un sentier que les bons marcheurs empruntent en 2 heures depuis la route de Kanigaon. Le village est très pauvre ; les habitants des Tamangs, vivent essentiellement de l’agriculture, sur de petites parcelles peu productives. Les ressources en eau sont limitées, il n’y a ni électricité ni biogaz. 

Les maisons sont serrées les unes contre les autres. Ce sont de vieilles maisons. Après le tremblement de terre, la majorité étaient en ecroulées ou en train de tomber. Elles sont faites de pierres avec beaucoup de terre entre et c’est pour cela quelles ont moins tenu que les grosses maisons en pierres. Les toits sont en tôle et elles sont toutes récupérables, car si la majorité des maisons n'étaient pas encore écroulées elles étaient à démolir. 

Magarsalu maison en ruine après le tremblement de terre

Avant le séisme les villageois étaient déjà très pauvres, les champs sont minuscules et trop en pente. Il manque d’eau. Les pieds de maïs sont minuscules et très très écartes comparé à ceux d'en bas, près de la route, qui font plus d'un mètre.

Magarsalu: villageois

Lors de nos missions de repérage après le séisme, ils ne nous font pas perdre de temps dans des maisons peu touchées, mais nous conduisaient directement sur les priorités.

magarsalu village 07

 

Ici seul Basanta est guide à GST, tous les autres sont soit porteurs-agriculteurs, ou que agriculteurs. Il n’y a pas d’assistants guides ni de cuisiniers. Basanta s’en est sorti et on mesure le chemin parcouru .

Basanta au village Magarsalu

Les travaux de reconstruction sont maintenant achevés. 

Magarsalu_: maison reconstruite

rapport final de la reconstruction

magarsalu

 

Visite du village en photos

Informations supplémentaires