Scolarisation a Magarsalu

enfants de Magarsalu

A l’occasion de nos missions à Magarsalu, nous avons constaté que les enfants de ce village très pauvre ne suivent pas une scolarité normale. Inscrits à l’école du village, ils restent à la disposition des familles pour des travaux domestiques ou agricoles

enfant de Magarsalu au travail

Dès qu’ils sont en âge de travailler, les enfants aident les parents à la ferme et ne vont plus à l’école. Les filles, en particulier, sont employées aux travaux domestiques. La plupart des villageois sont illettrés. Ils maitrisent mal le népalais et parlent entre eux le tamang. A l’école, les enfants apprennent quelques rudiments de népalais qu’ils écrivent et lisent avec difficulté.

A trois quarts d’heure du village, une ONG hollandaise a installé une école primaire reprise depuis par le gouvernement. L’école fonctionne de façon irrégulière; elle est souvent fermée.

école provisoire de Magarsalu après le seisme


Nous avons donc décidé de prolonger notre action à Magarsalu en proposant aux habitants de prendre en charge la scolarisation des enfants âgés de 9 à 14 ans. Pour qu’ils bénéficient effectivement d’un enseignement de qualité, ils doivent être accueillis en internat, à Katmandou, où notre équipe peut les accompagner dans leurs activités extra-scolaires.

Internat a Katmandou


Cette démarche répond bien à la vocation de notre association, qui est la scolarisation des enfants tenus à l’écart de l’école, que ce soit pour des raisons d’éloignement géographique à Samdo, ou de manque de ressources à Magarsalu.


C’est pourquoi nous avions décidé de proposer aux parents de scolariser leurs enfants dans une école de Katmandou. La proposition a été très bien accueillie et une liste de onze enfants a été retenue par Catherine, en accord avec les parents et les enfants eux-mêmes. Les âges vont de 9 à 14 ans. Ils font leur rentrée scolaire à la Grammar school, le 23 avril 2017.

intimidé avant la rentrée des classes

Magarsalu n’étant pas très éloigné de la capitale, il ne sera pas nécessaire de les héberger pendant les vacances scolaires. Au vu des faibles ressources des familles, nous prenons aussi en charge les frais inhérents à la rentrée.

 

Informations supplémentaires